Funk

Streams for Africa: Musique live gratuite pour célébrer la Journée de la liberté africaine

Par Charles, le mai 24, 2021 — Festival, Funk, Hip-Hop, Jazz, musique, Pop, Rap, Rock — 4 minutes de lecture
Streams for Africa: Musique live gratuite pour célébrer la Journée de la liberté africaine

Journée de la libération africaine ou alors Journée de la liberté africaine est un festival annuel qui a lieu chaque 25 mai dans divers pays de ce vaste territoire. Ce jour-là en 1963, les dirigeants de 32 États africains se sont réunis pour former l’Organisation de l’unité africaine (OUA), lorsque les deux tiers dudit continent avaient accédé à l’indépendance.

Dans le cadre de cette conjoncture et célébration, aujourd’hui 24 mai la section musicale de la Exposition itinérante du cinéma africain (MUICA). Sous le nom de « Flux d’Afrique », c’est une série de concerts en ligne pour commémorer la date avec des sons avant-gardistes de différents genres et régions du continent. En alliance avec le réseau Connexions culturelles Afrique & Des productions sérieuses du Royaume-Uni, producteurs de Festival de jazz de Londres, cet espace nous donnera une promenade à travers le hip hop, le jazz, le rock, le funk et tout ce qui peut provenir de la conjonction des genres contemporains du continent où la musique a pratiquement commencé.

Tous les jours de 14h00 au 28 mai sur la page Fecbook MUICA Nous pouvons profiter gratuitement des artistes suivants:

Elida almeida
Lundi 24 mai
14 heures

Depuis Cap-Vert, ce chanteur associe des rythmes ancestraux à un flow jazzy. Jose Da Silva, producteur du légendaire Cesaria Evora, s’est intéressée à elle et à 28 ans, elle a publié trois albums, ayant représenté l’Afrique festive et avec des touches traditionnelles.

Yugen blakrok
Mardi 25 mai
14 heures

Yugen Blakrok est la puissance du rap. Héritier du son des artistes comme Sel N Pepa, complice de la musique électro et d’un style free all-out, est actuellement un artiste de la révélation en Afrique du Sud, un pays qui nous a déjà offert l’incroyable Die Antwoord et les rockers du BLK JKS, qui ont été présentés au Rock al Parque à Bogotá.

Thandi Ntuli
Mercredi 26 mai
14 heures

Ce jour, le jazz est pris. La journée commence par la voix cristalline du compositeur et pianiste Thandi Ntuli, qui nous fait sentir comme si La Nouvelle Orléans jouxte avec Johannesburg. Accompagnée d’un quatuor de virtuoses, elle combine des éléments des écoles de jazz traditionnelles et modernes. L’improvisation et le talent débordés.

Le frère passe à autre chose
Mercredi 26 mai
15 h

Un groupe sombre, dense et puissant. Avec un formidable batteur à la volonté de fer, son nom est inspiré des personnages de la série nord-américaine Le fil. C’est au final un groupe performatif, énergique sur scène, on ne peut pas les rater.

A´Mosi juste un label
Jeudi 27 mai
14 heures

A´Mosi Just a Label est le projet du poète, guitariste et chanteur Jack Nkanga. Une exploration du triphop, de l’ambiance, du folk. Un véritable ménestrel alternatif de la nouvelle génération de musiciens angolais. La sensation populaire avec des accents de rock spatial et poses futuristes, une voix aiguë et chaleureuse qui masque l’homme timide des entretiens, en fait l’une des propositions les plus intéressantes de l’actuel africain.

Umlilo et LaliBoi
Vendredi 28 mai
14 heures

Chanteur et multi-instrumentiste, LaliBoi est sorti Siyangaph, l’un des albums hip-hop les plus excitants de ces dernières années. En collaboration avec le producteur renommé Spoek Mathambo, l’album fusionne ses racines rurales de Xhosa avec les accents d’un contexte urbain pour créer un mélange unique et vital de hip-hop, de jazz et de musique tribale traditionnelle sud-africaine.

Pour sa part, Umlilo est un artiste multidisciplinaire qui défie les genres conventionnels. Son son caractéristique appelé « futur kwaai » explore et élargit les frontières du kwaito électronique, de la musique pop alternative en Afrique du Sud contemporaine et a été une caractéristique régulière de la communauté musicale internationale.

Azu tiwaline
Vendredi 28 mai
15 h

Pour clôturer en beauté, Azu Tiwaline, un producteur inspiré par le besoin d’explorer ses origines, enraciné dans le Sahara tunisien. Son style fait appel à un son différent, organique et brut, qui vibre dans les grands espaces du désert africain où il résonne. la musique de transe comme rituel extatique. Reliant les liens qui unissent la musique berbère, la culture dub et la techno hypnose, Azu Tiwaline se produira avec le percussionniste et artiste sonore iranien. Cinna Peyghmamy.

Charles

Charles

Lorsque je n'écris pas d'article, je suis un compositeur et tromboniste qui crée de la musique pour les improvisateurs. Je suis par ailleurs actif dans le domaine des performances musicales en réseau depuis 2012 et a notamment joué, composé et coproduit des dizaines de concerts télématiques avec des collaborateurs en Amérique du Sud et du Nord, en Corée et en Europe.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.