Funk

Sorties novembre Colombie 2020 | 44musique

Par Charles, le novembre 28, 2020 - Electro, Funk, Metal, musique, Punk, Rock
Sorties novembre Colombie 2020 |  Radionique

2020 est sur le point de se terminer. Et même si ce fut une année difficile, ce fut aussi une année de beaucoup de musique. Et comme décembre approche à grands pas et qu’il faut commencer à penser aux cadeaux de Noël, il est bon de commencer à faire une liste de nouvelles musiques à offrir. Heureusement, il y a des avant-premières de toutes sortes et pour tous les goûts et bien sûr, novembre ne pourrait pas se terminer sans que nous partagions de nouvelles musiques.

Prendre plaisir:

« Jusqu’à l’aube »
La peste

Avec ce nouveau single, La Pestilencia nous invite à ne pas cesser de croire en la vie. Cette année complexe nous a sans aucun doute laissé de multiples réflexions sur nous-mêmes, sur la vie et la réalité auxquelles nous sommes confrontés chaque jour. Et bien sûr, la peur semble parfois nous paralyser, mais nous ne devons jamais perdre la foi. « Jusqu’à l’aube » Il sera accompagné d’une vidéo d’animation qui sera diffusée prochainement.

« Libre »
Angiel, Mc Katrina, Mc Pinkar, La Bruja, Mc Zazil et Feback

Plusieurs rappeurs ont joint leurs voix pour donner un message simple et percutant, le plus important dans la vie est d’être libre. Mais pour y parvenir, la violence et la haine doivent être mises de côté. Dans leurs rimes, ces six artistes appellent à l’empathie, à la tolérance, à ne pas se laisser plier par des impositions extérieures et à se battre toujours pour le rêve.

« Faux héros »
Blast55

Depuis 1999 le groupe Blast55 a nourri la scène punk de la capitale. Avec plus de 20 ans d’expérience, ils continuent d’exprimer leur mécontentement à travers des chansons fortes en paroles et en sons. Pour l’échantillon « Faux héros », une chanson qui parle de la situation sociale et politique en Colombie: « Des actes comme ça dans un pays où le procureur anti-corruption est emprisonné pour corruption et un ambassadeur subit un processus d’extinction de domaine pour avoir un laboratoire de cocaïne dans sa ferme, Ils nous amènent à élever la voix pour dénoncer et exprimer notre non-conformité de l’art », déclare Juan Pablo Patiño. La chanson, qui est basée sur le punk rock et reprend des éléments de hardcore, a été produite et mixée par Mateo Urbano et a eu la collaboration de Nicolás Cabrera (Black October et Docteur Krápula) pour mélanger les voix.

« Je m’appelle cumbia »
Bombe stéréo

« Nous sommes la musique de cette terre » est une compilation qui fait revivre le recueil de chansons national à travers l’interprétation d’artistes qui composent la scène musicale actuelle tels que Mabiland, Pantera Acid ou LosPetitFellas. Dans la dernière version vient Bombe stéréo faire une couverture de « Je m’appelle cumbia », un classique de la musique colombienne composé par Mario Gareña, interprété par les voix dorées du pays et popularisé par Toto la Momposina. Le processus de découverte et de mise au présent d’un classique de la cumbia a invité le groupe à réfléchir à la connexion qui nous avons avec nos racines culturelles. En outre, «Cela m’a fait penser à l’âge des compositions, avec beaucoup de poésie. Cela m’a fait penser que je devrais composer une chanson comme ça, plus poétique, plus attachée à la musique et à son sens « Saumet explique le processus de la chanson.

« Blasphèmes lugubres »
Soleil de sang

Soleil de sang est un super groupe de death metal colombien composé de musiciens de Absolution Denied, Cromlech, HeadCrusher et multi-instrumentiste et compositeur Rolando Ramos-Torres Oui Blasphèmes lugubres»Est le premier aperçu de son prochain EP intitulé «Distiller du désespoir» sortie prévue en 2021. Cette chanson brute et brutale est du pur death metal. Un coup de pied au système nerveux plein de fureur et de distorsion.

« Peur »
ChiensRage

fury alimente la musique de ce groupe de groove metal émergent, qui a présenté son nouveau single, un appel contre la violence faite aux femmes. Ce groupe de Bogotá invite toutes les victimes de violence à élever la voix pour ne crie plus de harcèlement macho d’aucune sorte. Parfois, la peur peut être très forte face à ce type de situation, mais avec ses accords DogRage, elle rappelle à toutes les femmes de Colombie qu’elles ne sont pas seules.

« Les fesses de Vénus »
Chixose

Le producteur équatorien Chixose est sur le point de sortir un nouvel album intitulé « Roche forte » et a présenté le deuxième single de cette production, qui est une ode aux fesses de la déesse de l’amour au rythme du dembow cosmique. Cette chanson a présenté les voix de ULTRA K, qui « Je ne suis pas une simulation », un rappel pour toute l’humanité en ces temps d’hyperconnexion, où la meilleure façon de s’accrocher à la réalité est de bouger les hanches et de transpirer au rythme de la Quixose.

« Jungle enchantée »
Omacha

Composé de Alexander Coello, Kevin Benjumea, Alan Benjumea, Danilo Castillo, David Mogollón, Diego Vargas, Daniel García, Andrés Marin et Christian Montoya, Omacha est devenu le groupe à connaître la nouvelle musique qui se fait dans le Amazone. Celui qui est enrichi par les rythmes de Colombie, Brésil et Pérou. « Jungle enchantée » est une chanson composée à l’origine en portugais par le chanteur brésilien Welton Reis, et repris par Omacha pour en faire une version en espagnol et le traduire en enregistrement et ainsi pouvoir diffuser la musique amazonienne en Colombie. C’est un carimbó, un rythme qui a ses origines dans les cultures indigènes du Brésil et plus tard mélangé avec la culture noire et qui est aujourd’hui très populaire dans cette région.

« Comme toi, il n’y a personne »
Colectro

Initialement, les Barranquilleros de Colectro ils ont frappé le funk, electro, ragga, soukous et tout un amalgame de rythmes qui les a marqués et influencés. Peu à peu, ils trouvaient leur chemin et consolidaient leur concept. Un qu’ils ont su exploiter à ce jour. Sur son nouveau single « Comme toi, il n’y a personne », le groupement «Explorez le vrai sentiment envers ces déesses inspirantes; les femmes et la nature comme une pièce unique de vie et d’amour « , comme ils le soulignent eux-mêmes. A quelques afroBeat et beaucoup de musique urbaine, invitant à la joie et à la danse.

Charles

Charles

Lorsque je n'écris pas d'article, je suis un compositeur et tromboniste qui crée de la musique pour les improvisateurs. Je suis par ailleurs actif dans le domaine des performances musicales en réseau depuis 2012 et a notamment joué, composé et coproduit des dizaines de concerts télématiques avec des collaborateurs en Amérique du Sud et du Nord, en Corée et en Europe.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.