Afro

Phoebe Bridgers partage les remixes « Kyoto » de Bartees Strange, The Marías, Glitch Gum: Steam

Par Charles, le août 19, 2021 — musique, Soul — 3 minutes de lecture
Phoebe Bridgers partage les remixes "Kyoto" de Bartees Strange, The Marías, Glitch Gum: Steam

Phoebe Bridgers a partagé trois nouveaux remix de « Kyoto », le morceau le plus propulsif de son excellent album 2020 punisseur. Les nouvelles versions proviennent du rocker indépendant Bartees Strange, du groupe de soul psychédélique The Marías et de l’artiste hyperpop Glitch Gum.

La prise de Strange est trempée dans la réverbération, s’ouvrant avec presque aucune piste d’accompagnement, à l’exception de quelques accords de clavier clairsemés. Tout au long, il construit et se penche en arrière, construit et se penche en arrière, jusqu’à ce qu’il déclenche une avalanche de sons. « Je voulais trouver un moyen de faire en sorte que cette chanson frappe d’une manière complètement différente, tout en conservant certains des grands et petits moments qui rendent la chanson spéciale pour moi », a-t-il déclaré dans un communiqué. «Au début, je réfléchissais à la façon dont je pourrais utiliser les tiges, mais plus je m’y plongeais, plus je voulais l’emmener ailleurs. Une mélodie écrasante, je suis content d’avoir pu jouer avec.

Entre les mains des Marías, « Kyoto » glisse sur le dos d’une basse syncopée. Contrairement au remix de Strange – qui est vraiment plus une reprise – la tenue de LA a gardé l’alto éthéré de Bridgers, ralentissant légèrement la chanson et se superposant à des tambours dansants. « Je me souviens avoir vu Phoebe il y a des années à un micro ouvert ici à Los Angeles, et j’ai su dès le départ qu’elle était vraiment spéciale », se souvient le groupe. « Travailler sur ce remix a été une sorte de boucle bouclée pour nous. « Kyoto » est une chanson incroyable telle quelle, donc avec le remix, nous étions simplement curieux de voir à quoi cela ressemblerait avec la voix ralentie et en ajoutant certains de nos sons de synthé préférés derrière.

Quant à Glitch Gum, il avait déjà sorti une version hyperpop de « Kyoto » en 2020, et l’invitation à participer à cette série de remix est un co-signe qui booste sa carrière. « Tout ce que je sais, c’est qu’un jour, alors que j’étais entre les cours Zoom l’automne dernier, je me suis dit: » Mec, et si Phoebe Bridgers faisait de l’hyperpop? «  », a-t-il déclaré. « Cette idée s’est transformée en un extrait de 30 secondes de » Kyoto « , qui s’est transformé en une chanson complète, qui s’est transformée en une collaboration avec Phoebe et son équipe pour boucler ce petit projet de quarantaine d’une manière que je ne pourrais même jamais imaginer. C’était tellement amusant de déconstruire les domaines musicaux de Phoebe et moi et de les combiner en quelque chose qui remplissait le trou en forme de crossover hyperpop-indie dans mon cerveau. Je suis vraiment content du résultat et à jamais reconnaissant envers Phoebe, ses amis et leur soutien continu. »

Découvrez les trois versions ci-dessous. Vous pouvez entendre la version originale de « Kyoto » en tournée à partir du mois prochain, lorsque Bridgers prendra la route. Elle a récemment partagé une reprise de « Nothing Else Matters » de Metallica, contribué à The Killers’ Machine à pression, et figurera parmi les morceaux bonus du prochain film de Taylor Swift Rouge (version de Taylor).

Charles

Lorsque je n'écris pas d'article, je suis un compositeur et tromboniste qui crée de la musique pour les improvisateurs. Je suis par ailleurs actif dans le domaine des performances musicales en réseau depuis 2012 et a notamment joué, composé et coproduit des dizaines de concerts télématiques avec des collaborateurs en Amérique du Sud et du Nord, en Corée et en Europe.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.