Jazz

Passager, USS, Viagra Boys et plus de radioniques

Par Charles, le janvier 9, 2021 — Jazz, musique, Pop, Punk, Rock — 7 minutes de lecture
Passager, USS, Viagra Boys et plus de radioniques

Une nouvelle année commence et la nouvelle musique n’attend pas, dans cet épisode nous sommes remplis de mélancolie avec Passager, Jazmine Sullivan élevez votre voix pour l’autonomisation des femmes, Viagra pour garçons présente son expérimentation avec le post punk, USS dit au revoir avec son dernier album et nous voyageons au Japon pour découvrir de nouveaux sons avec YOASOBI.

Une chanson pour les ivrognes et les cœurs brisés (2021)
par passager

Au début, l’album allait sortir en mai 2020, cependant Passager Il a décidé de le retarder, mais en plus de changer la date de sortie, il a également apporté quelques modifications au matériel qu’il avait prêt. D’une exploration dans la solitude, des questions que l’homme se pose et de la mélancolie, il naît: « Chansons pour les ivrognes et les cœurs brisés » (2020).

Avec des mélodies et des instruments simples tels que guitare acoustique, batterie, basse, piano et même une trompette dans la chanson « Tempête de sable », Passager présente un album dont sa voix est à nouveau le protagoniste. La texture de la voix de Mike Rosenberg, le cerveau derrière ce projet, donne aux chansons un sens encore plus profond.

Dans cet album, l’artiste s’interroge sur des thèmes comme le bonheur, c’est une exploration de la condition humaine, allant du meilleur au pire des moments. Il exprime toutes ces réflexions que beaucoup ont eues à la suite de la pandémie, de l’enfermement, de voir et d’analyser les actions des autres êtres humains à distance et de nous-mêmes.

L’album a été composé par Mike Rosenberg (Passager), produit et mélangé par Chris Vallejo, et les illustrations ont été conçues par Sarah Larnach.


Contes Heaux (2021)
par Jazmine Sullivan

Une voix puissante et un message fort, ce sont les deux principales composantes de « Heaux Tales » (2020), le dernier album de Jazmine Sullivan, qui vient six ans après « Télé réalité » (2015). Ici, l’artiste combine des chansons avec des «histoires», des histoires racontées par des femmes sur l’autonomisation, mais aussi sur des situations d’abus.

Il a la collaboration de Anderson .Paak, Ari Lennox et HER, et c’est un projet conceptuel dans lequel Jazmine Sullivan cherche à élever sa voix en faveur du féminisme, à défendre ses droits et à souligner que « Ils sont en leur pouvoir et ils possèdent qui ils sont », comme l’explique l’artiste, qui pour cet album s’est inspirée de la situation actuelle des femmes dans le monde, des luttes qui se poursuivent sous différentes latitudes.

«Le patriarcat masculin ne dicte plus ce que signifie être une ‘bonne fille’. La vérité est que, à un moment de la vie, des femmes de tous âges ont été appelées «heaux», méritées ou non, par un homme qui essaie de nous mettre à notre place; un endroit conçu pour nous garder sous contrôle, à l’écart et généralement en dessous d’eux « , Il dit Sullivan à propos du titre de cet album: « Heux », qui est une version conviviale de « Ho », une insulte aux femmes.

Dans « Heaux Tales » (2020) traite de sujets tels que le désir sexuel des femmes, leur droit de décider de leur corps et de prendre des décisions pour elles-mêmes. Cela devient aussi un manifeste, avec des histoires brutes et réelles qui montrent les abus commis depuis des siècles.


Jazz bien-être (2021)
par Viagra Boys

Le groupe suédois présente son deuxième label, comme dans « Vers de rue » (2018), le post punk est toujours leur signature musicale caractéristique, mais pour leur nouvel album, ils ont décidé d’explorer avec d’autres sons, nous avons trouvé, par exemple, une ligne de basse diffuse, des touches de musique électronique et la voix de Sebastian Murphy.

Bien que l’album commence intensément avec « N’est pas gentil », les révolutions descendent avec le passage des chansons et les synthétiseurs et claviers ont un plus grand protagonisme, cette combinaison musicale en fait un album à la fois sauvage, frénétique et inquiétant, dans lequel se reflètent de nombreuses expériences de son chanteur, Sebastian Murphy.

Murphy Il était accro à la vitesse et la situation dans le monde a généré un changement choquant dans sa vie, il a donc décidé de capturer ces réflexions sur l’album, ainsi que l’expérience qu’il avait eue lorsque son ex-petite amie l’a expulsé de la maison et il pensait seulement que c’était une mauvaise personne.

Dans « Jazz bien-être » (2020) on retrouve aussi l’humour représentatif du groupe, il invite les gens à accepter leur vie telle qu’elle est et les invite à réfléchir à la manière dont ils pourraient se sauver.


Einstein de la conscience (2021)
par USS (Ubiquitous Synergy Seeker)

USS se sont imposés comme le premier duo de musique de Toronto, et après plus d’une décennie d’histoire, le duo dit au revoir à l’industrie de la musique avec leur dernier album: « Einstein of Consciousness » (2020), une tournée de 12 chansons et 40 minutes qui honore la trajectoire de Ashley Buchholz et Jason « Human Kebab » Parsons.

C’est aussi un album qui est né comme un produit de nostalgie, ceci parce que le duo a réfléchi sur leur carrière jusqu’à présent, se souvenant des moments les plus marquants et de la chance qu’ils ont de pouvoir vivre de la musique et surtout, de rester dans l’industrie pendant tant d’années. .

«Avec le recul, c’est fou de penser que nous pourrions à la fois voir le monde et gagner notre vie en faisant ce que nous aimons faire, et à nos propres conditions! Voyant le nombre de groupes qui sont venus et sont partis tout au long de notre temps ensemble, nous sommes incroyablement honorés par le soutien que tous nos fans et amis nous ont apporté pendant de très nombreuses années. « commenté USS.

L’union entre un guitariste acoustique et un DJ vinyle, qui se sont rencontrés sur le terrain de golf, a abouti à USS (Ubiquitous Synergy Seeker), un duo expérimental qui continue de captiver le public avec ce qui est maintenant leur dernier album, qui entre beats, synthétiseurs et mélodies présente un album inoubliable.


Le Livre (2021)
de YOASOBI

Le duo de musique pop japonaise composé par le producteur Oh, je sais et le chanteur Ikura sort son premier album: « Le livre » (2020), qui comprend le thème d’ouverture de la série animée «BEASTARS». Depuis sa sortie le 6 janvier, à ce jour, il occupe la première place du Billboard JAPAN HOT 100.

Cet album contient des chansons de YOASOBI comme « Courir la nuit », « Gunsei » et « HalzionComprend également une nouvelle chanson. «Angkor» qui a été pré-diffusé sur Google Pixel CM.

Entre guitares et pop rock alternatif, le duo présente une proposition musicale intéressante, qui vous invite à explorer de nouveaux sons, après que YOASOBI a gagné en popularité sur des plateformes telles que Spotify et TIC Tac.

Charles

Charles

Lorsque je n'écris pas d'article, je suis un compositeur et tromboniste qui crée de la musique pour les improvisateurs. Je suis par ailleurs actif dans le domaine des performances musicales en réseau depuis 2012 et a notamment joué, composé et coproduit des dizaines de concerts télématiques avec des collaborateurs en Amérique du Sud et du Nord, en Corée et en Europe.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.