Pop

Oh’laville au Concert 44musique 2020

Par Charles, le novembre 24, 2020 - Concert, musique, Pop, Rock
Oh'laville au Concert Radionics 2020

« La cloche sonne. » La voix rauque de Mateo Paris est indéniable. Oh’laville il est dans la maison et rugit une fois de plus pour faire comprendre ce qu’il est: l’un des meilleurs groupes de rock du pays; celui qui n’a pas arrêté, chanson par chanson, album par album, d’ouvrir de nouveaux horizons, de frayer de plus en plus ce chemin qui la mènera à devenir une légende.

On sait que cette complicité qui se fait sentir sur scène entre Luis Lizarralde, Andrés Sierra, Mateo París et Andrés Toro vient de l’école. C’est la musique et quelques mauvaises notes qui les ont réunis et en ont fait des frères.

Beaucoup de choses se sont passées depuis ce record, « Morceaux de papier » (2012), auxquels ils ont donné naissance lorsqu’ils étaient à l’université et qui les a emmenés à des festivals comme Rock al Parque ou le Estéreo Picnic. La discipline, les plateformes et un deuxième album comme Orange (2015), a permis au groupe de trouver une place dans la scène alternative qui a ouvert les portes non seulement à plusieurs villes de Colombie mais aussi à des pays comme l’Équateur, le Mexique et les États-Unis.

Les artisans de la chanson ont utilisé le folk, la pop et le rock « Soleils noirs » (2019) cela semble plus lourd, plus sombre et avec une force écrasante. Et ce qui vient, que nous pourrions entendre dans le Concert 44musique 2020 avec « Les tours », marque une voie plus expérimentale. Nous sommes impatients de connaître le matériel complet.

Avec d’autres pièces comme « Sirènes », « En mer » -ce qui nous a permis d’apprécier la voix d’Andrés Sierra-, « Magie noire » ou « Primitifs », Oh’laville mettre la tige en place. Ils ont une fois de plus démontré une de leurs forces, de leurs piliers: leur pouvoir en direct. Un qu’ils n’avaient pas pu exploiter depuis ce 18 décembre où, après un câlin, ils sont montés sur scène pour enregistrer une version live de « Soles negros ». Ils ne savaient pas à quel point leur public allait leur manquer. Personne ne savait.

Les retrouver à la maison, en 44musique, même à distance, est un motif de joie et d’espoir. Cela nous encourage à endurer, car là-bas, en musique, nous nous retrouverons. Pour l’instant, ils nous ont donné une dose de leur qualité et nous ont rappelé qu’Oh’laville pourrait devenir le groupe de rock le plus important du rock national.

Charles

Charles

Lorsque je n'écris pas d'article, je suis un compositeur et tromboniste qui crée de la musique pour les improvisateurs. Je suis par ailleurs actif dans le domaine des performances musicales en réseau depuis 2012 et a notamment joué, composé et coproduit des dizaines de concerts télématiques avec des collaborateurs en Amérique du Sud et du Nord, en Corée et en Europe.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.