Actualité

nouvelles chansons de Medellin | 44musique

Par Charles, le janvier 19, 2021 - musique
nouvelles chansons de Medellin |  Radionique

Quand le mois de décembre arrive, beaucoup de choses changent. Les vacances, les fêtes de fin d’année et en général le changement de cycle qui consiste à passer d’une année à l’autre. Cela signifie que beaucoup de choses qui se produisent au cours de ce dernier mois de l’année n’ont d’écho que des semaines plus tard.

Et comme la musique ne s’arrête pas, des chansons ont été publiées en décembre et des clips vidéo ont été réalisés. De Medellín, nous avons « sauvé » trois sorties sonores pour qu’elles aient un peu plus d’écho après les fêtes, un moment parfait pour les écouter avec des oreilles fraîches.

« Soleil d’eau »
Margarita Immortelle

Tout au long de 2020, le groupe d’Antioquia a donné des indices sur ce que pourrait être leur deuxième album, successeur de « Litanies du jardin ».

La mélancolie de l’absence est le thème principal de la chanson, une histoire qui tourne autour de deux pertes, une qui avait un membre du groupe, et une autre qui était pour tout le groupe. Ces sensations sont l’atmosphère qui règne pendant les 4 minutes que dure la chanson.

« Sale »
Mojiganga

Pour beaucoup, « La Moji » était la bande originale d’un moment de la vie, et avec le temps, elle est devenue le son d’une génération dans la ville de Medellín. Après presque une décennie de sortie de ses dernières chansons (et qui sont rassemblées dans « Atómico »), Mojiganga, avec Guillo, son chanteur d’origine qui a rejoint le groupe en 2017, nous donne 50 secondes de force très bien dans le style de « No nous sommes seuls », son troisième album.

« Liondog »
Danta

« Perroleón » est la dernière chanson de « Limo », un EP de 3 chansons sorti en 2020 et qui rassemble un nouvel air de la proposition expérimentale de Sara, José et Alejandro.

Le projet, qui s’est achevé et a vu le jour au milieu de la quarantaine, comporte une vidéo qui, en quelque sorte, a en ce moment le prétexte de sa réalisation. Les trois, géographiquement éloignés, ont décidé de miser sur un concept simple mais qui, au final, sera un témoignage de ce qu’ils ont vécu: « Cette vidéo est un regard à travers la fenêtre que chacun a choisi d’observer une année et un moment particuliers. Un paysage qui chante dans le vent. Un phare qui va et vient. », complète le groupe au moment de la publication.

Charles

Charles

Lorsque je n'écris pas d'article, je suis un compositeur et tromboniste qui crée de la musique pour les improvisateurs. Je suis par ailleurs actif dans le domaine des performances musicales en réseau depuis 2012 et a notamment joué, composé et coproduit des dizaines de concerts télématiques avec des collaborateurs en Amérique du Sud et du Nord, en Corée et en Europe.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.