Actualité

Nanook The Last Eskimo rend hommage à The Clash

Par Charles, le février 5, 2021 - musique
Nanook The Last Eskimo rend hommage à The Clash

Après avoir porté au présent les classiques de Lou Reed, Nick Cave And The Bad Seeds ou Raul Seixas, le groupe de Bogotá rejoint le Journée internationale du choc avec sa propre version de la chanson « Réprimer« .

Enregistré en 1979 et sorti en tant que face B du single « Les armes de Brixton », « Clampdown » faisait partie du légendaire « L’appel de Londres« , troisième album studio du groupe Joe Strummer et compagnie. Le mot «répression» faisait référence à l’establishment oppressif et a été utilisé pendant les années 1970 au milieu de la lutte de la part de la jeunesse anglaise qui protestait contre leur réalité sociale.

Dans le livre « The Clash: Autobiographie du groupe «  Edité par la maison d’édition Libros del Kultrum (2019), Joe Strummer raconte: «Nous avons joué cette chanson quelques semaines avant d’écrire les paroles. Quand Mick l’a écrit, il l’a intitulé «Working and Awaiting» et, pour une raison quelconque, l’a renommé plus tard «For Fuck’s Sake» avant de devenir finalement «Clampdown». Ce qui a inspiré le texte était la catastrophe nucléaire accidentelle qui allait se produire à Three Mile Island ».

Maintenant entre les mains de Nanook le dernier esquimau la chanson est mise à jour et amenée à notre réalité, celle dans laquelle Clampdown est transformé en Escouade mobile anti-émeute (ESMAD) de la police nationale colombienne.

«Nous n’avons pas choisi Clampdown, c’était plutôt comme si Clampdown nous avait choisis. C’était un jour que je marchais dans la rue et Clampdown est sorti et je ne sais pas pourquoi, pendant que je l’écoutais, il m’est venu à l’esprit de changer le refrain en «ne travaille pas pour ESMAD». Après avoir eu le refrain, nous avons commencé à développer l’idée de la chanson « , déclare Fulgencio Cometa, chanteur et guitariste du groupe.

ESMAD, la version Nanook The Last Eskimo de Clampdown de The Clash, peut être entendue ci-dessous:

Charles

Charles

Lorsque je n'écris pas d'article, je suis un compositeur et tromboniste qui crée de la musique pour les improvisateurs. Je suis par ailleurs actif dans le domaine des performances musicales en réseau depuis 2012 et a notamment joué, composé et coproduit des dizaines de concerts télématiques avec des collaborateurs en Amérique du Sud et du Nord, en Corée et en Europe.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.