Actualité

Les comptines d’Alcolirykoz | Musique colombienne 44musique

Par Charles, le décembre 4, 2020 - musique
Les comptines d'Alcolirykoz |  Musique colombienne Radionics

Les Alcolirykoz savent comment traduire la vie en chansons. Ses paroles et ses comptines sont un miroir de ce qui se passe dans la rue, à la maison, dans le cœur, elles sont un baume qui réconforte les paroles actuelles de notre musique colombienne. Ici, nous faisons un recueil sans méfiance et fanatique de certaines de ces phrases qui ont changé notre existence.

Les chansons sont un univers magique qui nourrit notre esprit et remplit nos cœurs. Nous vivons, rêvons, rions, pleurons et fantasmons à travers eux. Comme le dirait l’auteur-compositeur-interprète canarien Offrande de Pedro Guerra, «Chaque chanson est embrassée par un souvenir. Une chanson, ce sont les jours qui étaient et le lendemain qui passera, c’est l’innocence qui n’est jamais perdue et je ne t’oublierai jamais « . Ou comment dirait Andrés Calamaro, « A l’intérieur d’une chanson, il y a de la vie » ou le même Fito Páez « Le monde tient dans une chanson ».

Et les Alcolirykoz, les ninjas, les orateurs plus âgés sont devenus un élément fondamental pour raconter la vie quotidienne des rues de Colombie, Medellín et leur quartier bien-aimé Aranjuez. Dans chaque chanson, ils nous présentent des manifestes de vie, des phrases à encadrer ou même un tatouage. Ici, nous souhaitons vous en rappeler quelques-unes. Pouvez-vous nous en aider davantage?

***

« Moi sifflant et le monde s’effondre … »

***

« Comme je suis devenu accro à ces plaisirs minimaux comme être paresseux en te regardant rire »

***

« La dernière goutte que tu es de la merde et que tu ne sers ni ne compost »

***

«Je ne suis pas parfait, tu sais? Je mets le bonheur si près de la douleur que je ris de tristesse ou pleure de joie « 

***

« Mon pays est un restaurant sans salle à manger, entre guillemets innovants, s’ils ouvrent le menu il dit snook »

***

« Où suis-je? Partout où tu veux te souvenir de moi … « 

***

« Tâche difficile de dire ce qu’ils ne veulent pas entendre et s’attendre à un sourire en retour »

***

« Je sais seulement que je l’aime avec le même désir qu’elle boit pour oublier »

***

« Je te présente mes partenaires, je me sens flatté »

***

« Ces crises cardiaques sont en vente. Les gens ne peuvent pas supporter de poids et ils ne savent pas ce qu’est la liberté … « 

***

« Mon peuple a besoin de ressources, pas de tapotements dans le dos »

***

« Vivre tant d’années, c’est aussi voir beaucoup mourir »

***

« Ne pas aimer sans être aimé, ce sport tue »

***

« Le respect ne s’achète pas, la fidélité ne se vend pas »

***

« Je ne crois pas en ton dieu, mais je crois en ma mère quand elle me dit: Que Dieu te bénisse »

***

«Même pour ne rien faire, il faut savoir comment»

***

Charles

Charles

Lorsque je n'écris pas d'article, je suis un compositeur et tromboniste qui crée de la musique pour les improvisateurs. Je suis par ailleurs actif dans le domaine des performances musicales en réseau depuis 2012 et a notamment joué, composé et coproduit des dizaines de concerts télématiques avec des collaborateurs en Amérique du Sud et du Nord, en Corée et en Europe.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.