Afro

Les bibliothèques de Carthagène présentent des films

Par Charles, le février 1, 2021 - Afro, Festival, musique
Les bibliothèques de Carthagène présentent des films

Le cinéma est une excellente fenêtre pour observer et découvrir l’histoire, la culture et la mémoire d’une ville, d’une région et d’un pays. Cet outil est ce que le Festival international du film de Cartagena de Indias et le Institut du patrimoine et de la culture de Carthagène, GIEC, mènera à Réseau de district des bibliothèques du corralito en pierre.

Il y aura 15 films entre les longs métrages et les courts métrages des éditions précédentes du FICCI qui n’ont pas encore été publiés et qui font maintenant partie du programme Valises de voyage, dans lequel les téléspectateurs trouveront un ensemble d’expressions culturelles fondées sur l’inclusion et le pluralisme, pour renforcer la consolidation des droits des groupes ethniques et des minorités, ainsi que la confiance collective et la construction d’une culture du respect et de la tolérance dans la démocratie.

Selon Felipe Aljure, directeur artistique de la FICCI: «Dans cette valise Cinéma Afro et Cinéma Indigène, nous voyons comment nos ethnies nous montrent un cinéma qui naît du fond de nos réalités et de nos cultures et nous permet de scruter la compréhension de faits culturels qui ont été réduits au silence pendant des siècles et tenus en marge des récits de l’établissement ».

Pour Saia Vergara Jaime, Directrice du GIEC. « La FICCI a réalisé un travail inestimable pour valoriser les traditions afro et autochtones à travers des produits audiovisuels de haute qualité. Les activités que nous développons dans le réseau des bibliothèques s’enrichiront de ces valises qui, nous l’espérons, contribueront en plus à créer des références puissantes, et à montrer d’autres manières de voir et de ressentir la vie ».

Les données

Les valises ont plusieurs activités didactiques et pédagogiques qui peuvent être développées par des bibliothécaires qui, en tant qu’experts de l’importance culturelle et sociale de leurs communautés, pourront inviter les groupes qu’ils jugent les plus proches des idées et des expressions de chacun des films. qui l’intègrent pour assister à des projections et à des dialogues dans lesquels le cinéma afro et le cinéma indigène font partie de la conversation sociale et publique de leurs bibliothèques.

Les films qui font partie de l’initiative sont: « Black Rhapsody » (2020) de Lucas Silva, « Plan de fuga » (2018) de Gleidis Salgado; « La poupée noire » (2019) par Ángela Jiménez et Karen Mosquera; «La pêche. Mujeres de sal» (2018) par Ana María Jessie et Javier Aranguren; « Fausto » (2018) de Rodolfo Palomino; « Polifonía » (2019) de Lina Gaitán; « Les maîtres de l’escrime » (2018) de Carlos Mera; «Naboba» (2016) d’Amado Villafaña; «Ushui, la lune et le tonnerre» (2018) de Rafael Mojica; « Bien vivre » (2019). Chap 1-3 coordonné par Pablo Mora; «Üus Wjxia. Terre et oubli» (2018) de Mauricio Acosta Rangel; «Nu Usri. Great Mom» (2019) de Luis Tróchez; « Manifiesto Wayuu » (2019) de Miguel Ramírez y Kerpuel. « Sembrar con la luna » (2019) de Mauricio Telpiz.

Le réseau national des bibliothèques publiques de Colombie Il compte 1 540 bibliothèques dans les 32 départements du pays, dont 69 seulement dans le département de Bolívar.

Constituée de 28 réseaux départementaux, 8 réseaux dans les capitales et 13 réseaux municipaux, c’est ainsi que se répartissent les bibliothèques publiques du pays:

  • 21 bibliothèques départementales (19 publiques-patrimoniales)
  • 1315 bibliothèques municipales
  • 163 bibliothèques rurales
  • 5 bibliothèques dans les conseils communautaires afro
  • 5 bibliothèques départementales rurales
  • 31 bibliothèques dans les réserves autochtones

Dans le cadre de l’urgence sanitaire due au COVID-19 décrétée par le Gouvernement National, le Réseau National des Bibliothèques Publiques (RNBP) a préparé plusieurs documents et guides avec des indications pour la fourniture de services de bibliothèque, la prise en charge et la protection du personnel des bibliothèques et les utilisateurs, la gestion adéquate des espaces et la continuité de l’offre d’activités et de programmes des bibliothèques publiques du pays.

Charles

Charles

Lorsque je n'écris pas d'article, je suis un compositeur et tromboniste qui crée de la musique pour les improvisateurs. Je suis par ailleurs actif dans le domaine des performances musicales en réseau depuis 2012 et a notamment joué, composé et coproduit des dizaines de concerts télématiques avec des collaborateurs en Amérique du Sud et du Nord, en Corée et en Europe.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.