Actualité

la lutte contre l’information | 44musique

Par Charles, le février 22, 2021 - musique
la lutte contre l'information | Radionics

Le 18 février est devenu le premier jour où les Australiens ne pourront pas partager ou voir les actualités sur leurs murs de Facebook. La décision du réseau social est une réponse à une législation qui obligerait les géants de la technologie à payer pour le partage.

Dans un communiqué, Facebook a déclaré qu’à la suite de la nouvelle politique, les Australiens « ils ne peuvent ni afficher ni partager des actualités australiennes ou internationales sur Facebook « . Cela signifie également que les gens dans d’autres parties du monde ne peuvent pas non plus voir ou partager le contenu des nouvelles australiennes sur Facebook.

En vertu d’une loi proposée par la Commission australienne de la concurrence et des consommateurs, Google et Facebook devront négocier avec les différents médias et les indemniser pour le contenu qui apparaît sur leurs sites. En d’autres termes, ces entreprises technologiques devraient payer les agences de presse pour les articles partagés.

« Ils nous ont laissé un choix difficile: essayer de respecter une loi qui ignore les réalités de cette relation, ou arrêter d’autoriser des contenus d’actualité sur nos services en Australie. Le cœur lourd, nous choisissons ce dernier « a écrit William Easton, responsable de Facebook Australie et Nouvelle-Zélande, dans un message Facebook.

Dans la guerre du réseau social contre la loi, de nombreuses autres pages ont été touchées: les associations caritatives, les agences de santé, la météorologie, les urgences et les banques alimentaires, ont également été bloquées par Facebook.

« Supprimer Facebook » ou «Boycottez Zuckerberg» sont certaines des tendances sur Twitter qui qualifient la mesure du réseau social d’oppression.

Charles

Charles

Lorsque je n'écris pas d'article, je suis un compositeur et tromboniste qui crée de la musique pour les improvisateurs. Je suis par ailleurs actif dans le domaine des performances musicales en réseau depuis 2012 et a notamment joué, composé et coproduit des dizaines de concerts télématiques avec des collaborateurs en Amérique du Sud et du Nord, en Corée et en Europe.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.