Actualité

« Journées de quarantaine » de Truchafrita

Par Charles, le janvier 28, 2021 - musique
"Journées de quarantaine" de Truchafrita

2020 a été une année qui n’est passée inaperçue de personne. En le voyant avec perspective, et en laissant de côté les choses complexes vécues ou – en fait -, parfois à partir d’elles, pendant les mois de confinement le plus strict, des initiatives, des projets et des créations ont émergé qui sont aussi devenus un témoignage de la façon dont nous vivons et assimilons ce sans précédent. moment de l’histoire récente de l’humanité.

Des chansons, textes et courts métrages aux illustrations et bandes dessinées. Et c’était le cas d’Álvaro Vélez, également connu sous le nom de Truite frite, un dessinateur de la ville qui, pendant ce temps-là, et cherchant à s’échapper un peu de ces sentiments pas si positifs laissés par l’enfermement, s’est consacré à créer des vignettes d’expériences quotidiennes que lui ou n’importe qui pourrait vivre pendant ces jours, et cela va de la réalité la plus triviale à l’auto-fiction.

Ainsi est né « Jours de quarantaine», Et Álvaro le décrit comme « un livre de plus ou moins 66 pages, dans lequel deux personnages que j’ai, ‘Truchafrita’ et ‘Chimpandolfo’, un couple d’amis, sont à l’intérieur d’un appartement dans le centre de Medellín, et pendant plus de trois mois ils vivent certains des situations, dans de nombreux moments humoristiques, d’autres de réflexion, ou d’angoisse, qui sont liées à l’endroit où elles habitent ».

Le livre est né spontanément, Álvaro, qui terminait un autre livre à l’époque, se souvient que « Comme il y avait tellement de temps libre à la maison car il n’y avait pas besoin de sortir pour travailler ou faire autre chose, je faisais ces courtes bandes dessinées, aussi pour être occupé et faire autre chose, en enlevant le poids de l’angoisse et du désespoir d’être enfermé, mais en même temps de faire une petite chronique de ce que beaucoup d’entre nous vivions non seulement à Medellín mais dans de nombreuses régions du monde ».

Des histoires de rencontres et d’incompréhensions, de journées sans bain, à tour de rôle cuisiner ou laver le linge à la main car la machine à laver était endommagée, mais aussi des hallucinations comme celle dans laquelle il s’imagine que l’autre le jette hors de l’appartement et le quitte dans la rue, pleine de dangers et de maladies, à ses propres fins; et aussi une sorte de spéculation réflexive qui conduit à se demander comment on est arrivé à ce moment et ce qui pourrait se passer ensuite.

Ce ne sont là que quelques-unes des nombreuses situations, par le biais de esquisser, sont comptés dans ces vignettes, qui sont rassemblées dans cet ouvrage imprimé qui peut être obtenu dans les librairies de Medellín ou avec le même auteur par e-mail: [email protected]

Charles

Charles

Lorsque je n'écris pas d'article, je suis un compositeur et tromboniste qui crée de la musique pour les improvisateurs. Je suis par ailleurs actif dans le domaine des performances musicales en réseau depuis 2012 et a notamment joué, composé et coproduit des dizaines de concerts télématiques avec des collaborateurs en Amérique du Sud et du Nord, en Corée et en Europe.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.