Actualité

Évolution de la télévision | 44musique

Par Charles, le novembre 20, 2020 - musique
Évolution de la télévision |  Radionique

«Nous sommes face à une révolution», est généralement l’expression qui est partagée lorsque le marché devient imprévisible et que de nouveaux acteurs, technologies et modes de consommation s’imposent à l’établi marquant l’évolution de la télévision. Mais si 2020 a posé un très grand défi, les médias se préparent depuis si longtemps à cette révolution que de nouveaux canaux de distribution et de monétisation ont été développés pour proposer de nouvelles perspectives commerciales et, comme cela s’est produit avec la musique, ce processus commence à semble déjà plus avancé en audio et vidéo.

le Forum international des médias publics (FIMPU) Il aura sa deuxième édition dans un scénario plein de questions et d’attentes, mais surtout avec de nouveaux défis basés sur de nouvelles données.

Dans ce cas, le débat sur l’avenir de la télévision sera très important et sera fortement influencé par quatre aspects clés. Le premier est l’impact de la pandémie sur les habitudes de consommation de publics fragmentés. Dans ce cas, il est important d’analyser la massification de la consommation numérique par les centenaires et les milléniaux, qui en plus d’augmenter s’est diversifiée notamment selon les études menées par Kantar IBOPE Media dans différents pays.

Le deuxième aspect est le rôle des plateformes qui, selon l’étude Facebook «Industry Micro-Shifts», montre une évolution intéressante de la demande. Compte tenu du scénario actuel, les consommateurs ont essayé de nouvelles plates-formes et de nouveaux formats. Ces données présentent une image intéressante car elles montrent que les consommateurs acceptent de sortir de leur zone de confort, et alors que les consommateurs élargissent leurs horizons au-delà des services par abonnement, les experts disent qu’il y a un espace considérable pour contenu gratuit financé par la publicité.

De cette façon, le vidéo à la demande La publicité, ou AVOD, qui a dominé les pourparlers du CES à Las Vegas début janvier, marque le début de négociations entre les entreprises de médias, les agences de publicité et les grandes marques, dynamisant l’industrie et le marché. Un phénomène similaire à l’arrivée de nouvelles chaînes de télévision diffusées dans différents pays. Ces conversations céderont la place à de nouveaux concurrents pour les plateformes de streaming qui pourraient alléger un peu la poche des utilisateurs.

Ce changement de dynamique de consommation et d’offre nous obligera à repenser le concept de grills, où les médias deviendront des distributeurs ou des usines de contenus en concurrence directe avec un marché de la VOD consolidé.

C’est là que le troisième aspect sera critique. Analyser les programmes et les formats de télévision actuels en fonction du public et du type de contenu, et non en fonction d’un calendrier et d’un calendrier, ce sera un défi pour les médias publics et privés qui doivent comprendre la linéarité et à la demande en fonction de ce que le spectacle en direct mérite, comme l’actualité, le sport ou la scène du débat, et ce qui est susceptible de fragmentation ou de crossmédia. Ceci et la spécialisation du contenu donneront un espace à la création de la télévision du futur avec des productions qui auparavant n’avaient pas leur place dans le spectre limité de la distribution traditionnelle.

Le problème réside dans le quatrième aspect clé à prendre en compte: comment ce contenu est mesuré. Actuellement, les plateformes disposent de leurs propres systèmes de mesure pour analyser les données de leurs utilisateurs et elles ne sont pas publiques. Sur la base des mêmes données, ils décident de ce qui est produit ou de ce qui est le plus rentable, ainsi que de ce qui est produit et de ce qui ne l’est pas. L’absence de cet élément de référence a mis les créateurs dans une position plus vulnérable lors de la négociation de leurs conditions de travail. Rendre ces plates-formes plus comparables est un objectif clé, car les audiences de la télévision deviennent plus fragmentées parmi un nombre croissant d’options entre les chaînes linéaires et over-the-top (OTT).

Des entreprises spécialisées telles que Comscore Ils ont proposé une approche basée sur le système d’impression et la capacité publicitaire ciblée, entre autres, qui cherchera à établir un nouveau terrain de jeu pour la consolidation d’un nouveau marché de contenu qui a tous les acteurs.

Cela dit, nous attendons avec impatience les conversations et les opinions sur les scénarios futurs qui seront discutées dans la deuxième édition du FIMPU la semaine prochaine. Il y aura 18 invités de 10 pays qui discuteront de l’avenir du contenu du point de vue des médias publics le 26 novembre prochain. En attendant, nous vous invitons à écouter notre podcast sur les différentes révolutions télévisuelles et comment les membres de #44musiqueTélécharger.

Charles

Charles

Lorsque je n'écris pas d'article, je suis un compositeur et tromboniste qui crée de la musique pour les improvisateurs. Je suis par ailleurs actif dans le domaine des performances musicales en réseau depuis 2012 et a notamment joué, composé et coproduit des dizaines de concerts télématiques avec des collaborateurs en Amérique du Sud et du Nord, en Corée et en Europe.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.