Pop

C’est ainsi que se déroule la réactivation culturelle dans les Caraïbes

Par Charles, le août 11, 2021 — Festival, musique, Pop, Rap, Rock — 5 minutes de lecture
C'est ainsi que se déroule la réactivation culturelle dans les Caraïbes

Avec la mise en place de protocoles de biosécurité et de plus en plus habitués aux réglementations indiquées pour l’assistance aux lieux publics, les Colombiens s’adaptent à la réalité posée par ce genre de « post-pandémie » dans laquelle nous nous trouvons. Bien que nous nous soyons rendus dans les espaces avec le plus grand soin, il est vrai qu’il a fallu reprendre certaines activités récréatives qui permettaient, en quelque sorte, le contact social que le confinement nous refusait depuis plus d’un an.

Nous nous renseignons sur certaines des activités qui se développent dans différentes capitales des Caraïbes colombiennes.

À Barranquilla, depuis le 4 août dernier, l’événement a lieu Rencontres sonores, un espace de dialogue avec des professionnels possédant une vaste expérience de la musicalisation et du son scénique au Théâtre, qui ont apporté leurs connaissances, leurs compétences, leur expérience et leur talent pour enrichir le domaine théâtral.

Cet espace est réalisé grâce au soutien de la Société d’améliorations publiques et ministère de la Culture et votre programme Réactiver. Selon Ivan Peñaranda (coordinateur du projet) « L’importance de la musique et des divers sons qui composent la mise en scène est indiscutable, car elle permet au spectateur de se concentrer et de maintenir son attention sur tous les éléments de l’œuvre et sur les messages qui les traversent. Il met en évidence les caractéristiques de chaque élément, réussissant à devenir un fil conducteur d’émotions et de pensées qui relient les sentiments aux présences sur scène : les acteurs, la dramaturgie et le public ».

De plus, il commente que : « La série d’événements sonores qui font partie du travail scénique, y compris les silences, génèrent des effets sur le public et sur les acteurs / actrices eux-mêmes qui renforcent, intensifient et renforcent les actions et les réactions qui sont présentées sur la scène. »

La programmation a débuté ce mercredi 4 août et se poursuivra le mercredi 11 août à 19h00 avec la causerie entre l’animateur Juan Pablo Mendez (directeur de Malandraca Escénica) et Einar Escaf producteur, batteur et pédagogue. La conférence sera en direct et peut être vue virtuellement sur le Facebook live du Théâtre La Sala.

Pendant ce temps, les artistes de Barranquilla seront les premiers du pays à postuler à l’appel. Culture en mouvement, dirigé par ministère de la culture, à travers lequel des ressources seront fournies pour promouvoir la réactivation de son écosystème culturel et artistique, et augmenter l’emploi des jeunes et de la population liés au domaine culturel et créatif. « Cela stimule la circulation des artistes dans le processus de réactivation économique de la ville, cette fois avec le secteur créatif des arts de la scène » comme indiqué par le Secrétariat de la Culture de Barranquilla, María Teresa Fernández.

Pour sa part, la ministre de la Culture, Angélique Mayolo Obregon, avait présenté ces derniers jours la stratégie qui s’engage pour la réactivation du secteur culturel à travers le soutien à la circulation des arts et la fourniture directe d’incitations économiques. « Grâce à ‘Culture in motion’, 45 000 millions de dollars seront alloués. Ces ressources seront concentrées sur diverses incitations, parmi lesquelles se démarquent « Partagez ce que nous sommes », avec 14 000 millions de dollars ; « Arts en mouvement », avec 10,8 milliards de dollars ; ‘Music in motion’, avec 6,3 milliards de dollars ; « Jeunes en mouvement », avec 3 000 millions de dollars ; et ‘Dance Hall’, avec 3,090 millions de dollars « dit le ministre.

Dans le cas de la réactivation culturelle à Carthagène, tout en maintenant les protocoles de biosécurité, les 6 et 7 août, le Festival La Musique en Venas via Facebook Live, qui a eu la participation de Nury Vélandia (Pop), la légende du rap local Migue OPP (Hip hop), Dinosaure en caoutchouc (expérimental) et Les Coquel (Rock) de Carthagène des Indes ; Nico Van (Folk Rock latino-américain), Saldana (Rock) et L’homme Selekta Fyah (Rap), de Bogotá; et Sommer indien (Folk – Auteur-compositeur-interprète) de Cereté.

Pendant ce temps, à Santa Marta, Invisible prépare sa circulation dans les espaces régionaux, pour promouvoir son dernier lancement : « Les autres jours », une chanson douce, brute et suspendue, comme un résidu des accomplissements et des frustrations de la dernière année rare.

Le groupe a annoncé la réactivation de leurs performances live avec deux dates initiales : la première sera en Barranquilla, le samedi 21 août prochain, au Fête des satellites, près de Pas futur de Carthagène, Biosatellite de Barranquilla et d’autres groupes de la côte caraïbe. La deuxième date en août sera le jeudi 26 août à Santa Marta, où ils inviteront deux artistes émergents pour continuer à étendre le courant alternatif de la région.

Charles

Charles

Lorsque je n'écris pas d'article, je suis un compositeur et tromboniste qui crée de la musique pour les improvisateurs. Je suis par ailleurs actif dans le domaine des performances musicales en réseau depuis 2012 et a notamment joué, composé et coproduit des dizaines de concerts télématiques avec des collaborateurs en Amérique du Sud et du Nord, en Corée et en Europe.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.