RnB

Brittany Howard, Leon Bridges, Alfonso Espriella et d’autres artistes sortent un album

Par Charles, le juillet 24, 2021 — Gospel, musique, R&B, Rock — 7 minutes de lecture
Brittany Howard, Leon Bridges, Alfonso Espriella et d'autres artistes sortent un album

Bretagne Howard revient avec une nouvelle version de James, Pont Léons présente l’un de ses meilleurs albums à ce jour, Kanye ouest et son album énigmatique en l’honneur de sa mère, Rien que des voleurs continuez à découvrir des surprises de Panique morale (2020) et Alfonso Espriella présente des reprises de chansons qui l’ont marqué au cours de la dernière décennie.

Jaime repensé (2021)
Bretagne Howard

En septembre 2019, Bretagne Howard Il a présenté ses débuts en solo : James, un album qui reflète le côté le plus intime de l’artiste et qui en plus de recevoir des critiques positives était un best-seller. Deux ans après son lancement, l’artiste américain présente Jaime réinventé (2021), une nouvelle version de cet album qui compte plusieurs invités qui donnent à chacune des chansons une nouvelle perspective.

Dans ce travail de disque, nous trouvons 13 chansons, deux de plus que dans James (2019), et les morceaux sont placés dans un ordre différent, ce qui génère une expérience totalement différente à l’écoute, sans nuire aux remix bien sûr. Certains des artistes qui ont rejoint Howard pour ce projet étaient Gambino enfantin, Bon Iver, Jungle, Michael Kiwanuka, entre autres.

« Faire Jaime était très amusant pour moi parce que j’ai pu explorer tellement de genres musicaux différents. Il n’y avait pas de règles. Ce projet de réinvention n’a pas été différent. J’ai été honoré que tant d’artistes incroyables de tous les mondes musicaux interprètent mes chansons de manières si intéressantes et différentes. »L’artiste a commenté son label le plus récent.

Son des chercheurs d’or (2021)
Ponts de Léon

Après trois ans, Ponts de Léon reviens avec Son des chercheurs d’or (2021), son troisième album, un album qui est né dans un bar clandestin de Los Angeles qui porte le même nom que l’album. En ce lieu Des ponts Il se réunissait avec ses amis et ses camarades pour improviser, mais entre ces sessions qui avaient pour seul but d’apprécier la musique, cet album a commencé à prendre forme.

Pendant deux ans Des ponts et compagnie ont trouvé dans ce bar, situé à East Hollywood, l’espace parfait pour vibrer et se détendre loin des foules, des caméras et des horaires structurés qui sont dans les studios d’enregistrement, composer sans pression et avec le cœur. C’était la formule parfaite pour donner vie à Son des chercheurs d’or (2021), l’une des œuvres les plus marquantes de l’artiste.

« J’ai passé deux ans à improviser dans ce qui semblait souvent être le paradis des musiciens. Nous l’avons fait sans effort de la piste de danse au studio. Nous finissions nos tequilas à 10 heures du matin, nous nous levions avec un café et allions travailler à 10 heures du soir. C’était pour l’amour du R&B et de la musique. C’est mon album le plus sensuel et le plus confiant à ce jour et j’ai hâte de le lâcher. », commentaires Des ponts.

L’une des choses qui ressort le plus de cet album est la composition lyrique de l’artiste, qui a avoué publiquement qu’il a des problèmes d’estime de soi, en plus de couvrir ce sujet, il parle également d’injustices et de nostalgie. L’album a été produit par Ricky Reed et Nate Merceneau, et a eu la participation de Terrasse Martin, Robert Glasper et Encre.

O (2021)
Kanye ouest

Le nouvel album de Kanye West est une énigme, depuis que l’artiste l’a présenté pour la première fois lors d’un événement en direct le jeudi 22 juillet dernier au stade Mercedes Benz d’Atlanta, où 42 000 personnes ont assisté en exclusivité à l’écoute de son dernier album, et c’était un événement exclusif, puis Donda (2021) n’est pas encore disponible sur les plateformes Diffusion.

Parmi les choses que l’on sait de l’album est qu’il est dédié à sa mère : Donda, décédé en 2007 des suites d’une opération chirurgicale, West en a donc profité pour rendre hommage à sa mère avec cet album. Le 13 juillet, il a partagé un fragment de la chanson qui donne son nom à l’album : « Le diable vous utilise, vous embrouille / Notre travail consiste à comprendre qui est qui / Indignation justifiée dans cette nation / Nous allons déclencher une révolution dans ce sous-sol. »

D’après ce petit fragment qu’il a partagé, l’artiste suit le même chemin que Jésus est roi (2019), un album qui transite entre gospel et hip hop à fort contenu chrétien, ce qui n’est pas surprenant, car selon le magazine GQ, le journaliste va saluer, qui a partagé avec West et a pu écouter quelques chansons de Donda (2021), a également déclaré que le musicien avait pensé à se retirer de la musique après être devenu chrétien.

Ce travail d’enregistrement a la collaboration de Jay-Z, Pusha T, Travis Scott et Playboi Carti.

Panique morale II [EP] (2021)
Rien que des voleurs

En 2020, le groupe britannique a lancé Panique morale, son troisième album, dont plusieurs chansons ont été laissées à l’extérieur et qui voient maintenant le jour dans un EP qui donne une continuité à ce travail de disque. Au total, il y a cinq morceaux, du rock and roll dans sa forme la plus pure, des guitares déformées, des riffs et la rage juvénile qui reflète l’époque actuelle.

Cet EP a des influences du rock alternatif des années 90, mais en même temps il est comparé à des groupes actuels tels que sang royal ou alors Arctic Monkeys, avec cette touche indie caractéristique du Royaume-Uni et un circuit musical qui a réussi à briser les barrières et les frontières avec son exploration sonore, qui n’a pas peur de ralentir pour toucher un public plus large.

« Nous sentions que nous n’avions pas encore fini avec le thème Moral Panic, en partie peut-être parce que nous n’avions pas pu partir en tournée avec le projet, ça ne faisait pas du bien de tourner la page. Il y a une familiarité, mais nous avons aussi perfectionné une nouvelle facette du groupe. », il prétendait Rien que des voleurs sur son dernier EP et son envie de ne pas laisser mourir Panique morale (2020).

Nous ne sommes pas du temps (2021)
Alfonso Espriella

L’artiste colombien présente dans cet album une sélection de huit chansons qui l’ont marqué tout au long de la dernière décennie. Il est né comme un projet créatif pour découvrir et explorer d’autres facettes de ces singles, pour présenter un nouveau look très différent de l’original, il a également eu la participation de divers artistes afin d’élargir davantage ce concept.

« C’était un exercice créatif très intéressant avec le groupe, prendre les thèmes et commencer à les retourner, à changer leurs tonalités, les tempos, parfois même les harmonies, les mélodies, lui donner une transformation complète, et soudain ce texte avec de la nouvelle musique prend le dessus un personnage différent, ça a l’air de dire autre chose, c’est fascinant » compte Espriella à propos de ce disque.

Au Nous ne sommes pas du temps (2021) participer Matthieu Paris (Oh´laville), Francisco Marti (Caravane en feu), Daniel Acosta (Télébit), Montañera Oui Maria José Camrago (V pour volume) qui, selon le compte Alfonso Espriella, ils se sont appropriés les chansons et y ont apposé leur propre empreinte, ce qui a donné à l’album une perspective sonore plus large.

Charles

Charles

Lorsque je n'écris pas d'article, je suis un compositeur et tromboniste qui crée de la musique pour les improvisateurs. Je suis par ailleurs actif dans le domaine des performances musicales en réseau depuis 2012 et a notamment joué, composé et coproduit des dizaines de concerts télématiques avec des collaborateurs en Amérique du Sud et du Nord, en Corée et en Europe.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.